Suresnes : Aux portes de Paris
  Google+   Instagram
English website of the Tourist Office of Suresnes   Sitio web en español de la Oficina de Turismo de Suresnes

Théâtre

Théâtre

Suresnes vous en met plein les yeux avec une programmation théâtrale d’une grande richesse. Certaines salles sont même adaptées aux malentendants.

 

Suresnes Cités Danse

Suresnes Cités Danse est un festival annuel de danse contemporaine fondé en 1993 et organisé au Théâtre Jean-Vilar. Ce festival, dès le début, a cherché à créer une passerelle entre les chorégraphes issus du mouvement hip-hop dans les années 1980 et la danse contemporaine, plus institutionnalisée.


 

La 26ème édition du Festival Suresnes cités danse se déroulera au Théâtre Jean Vilar du 12 janvier au 11 février 2018.

 

Découvrez le programme !

 


 

(S)acre

 


vendredi 12 janvier à 21:00

samedi 13 janvier à 21:00

dimanche 14 janvier à 17:00

 

 

(S)acre de David Drouard est le troisième volet du triptyque commencé avec (F)aune et (H)ubris, présenté en 2016. Après la relecture en solo de L’Après-midi d’un Faune de Nijinski et la violence contenue dans la notion d’hubris (démesure, sentiment violent inspiré par la passion), il s’attaque au Sacre du printemps, cette pièce à la force subversive, tellurique, créée par Nijinski.

David Drouard questionne ce mythe du sacrifice et du renouveau pour en révéler les résonances avec le monde contemporain. Sur l’œuvre de Stravinski revue et corrigée par la musique rituelle et tribale d’un groupe féminin rock, il réinvente un récit qui prend le contrepied du livret d’origine. Non plus une vierge sacrifiée, mais douze femmes – neuf danseuses et trois musiciennes live – incarnent la résilience, la résistance face à la domination masculine, rétives à la puissance qui s’exerce contre elles et de fait contre la nature.

La nature sera très présente sur le plateau, grâce à l’architecte paysagiste, Gilles Clément, qui le transformera en un paysage, entre art et nature, créant le dialogue entre la danse et le vivant. Une manière radicale de revisiter une pièce de répertoire, en bousculant les genres.

 

Concert-chorégraphique
Interprétation libre du Sacre du printemps d’Igor Stravinsky
Chorégraphie David Drouard

David Drouard inscrit onze danseuses et musiciennes dans une scénographie végétale, traduisant le lien par essence sacrificiel, entre la Femme et la Nature, dans ce ballet mythique.

 

 


 

 

Cités danse connexions #1


samedi 13 janvier à 18:30

dimanche 14 janvier à 15:00

mardi 16 janvier à 21:00

 

 

 

Première soirée consacrée aux jeunes talents : à ce narcisse intranquille qui coure après son image ou à ce duo qui danse en écho au film déjanté, L’Iceberg.

Sonia Duchesne, danseuse éclectique, est une habituée de Suresnes. Pour cette quatrième création, elle invente le « ciné-danse » avec La partie immergée de l’iceberg. Moment virtuose et déjanté, elle provoque la rencontre de la danse hip hop et de la comédie belge, convoquant pour toile de fond l’Iceberg, un film digne de Jacques Tati et Buster Keaton, poétique et drôle.

Jonglant entre ridicule et peur, François Lamargot, nouveau narcisse intranquille, met en scène un homme ordinaire à deux visages, deux aspects qui se confrontent, pactisent ou s’ignorent. Tantôt prisonnier de son image, tantôt courant éperdument après elle, il mène un solo en forme de défi d’où naît une multiplicité d’êtres.
 

La partie immergée de l'iceberg [création]
Chorégraphie Sonia Duchesne
En savoir plus

Reflets [création]
Direction artistique, chorégraphie et interprétation François Lamargot

 

 

 

 

 

 


 

Cartes Blanches

 


vendredi 19 janvier à 21:00

samedi 20 janvier à 21:00

dimanche 21 janvier à 17:00

 

 

La compagnie Käfig de Mourad Merzouki a fêté ses 20 ans en 2016. Certains de ses danseurs ont traversé toute cette aventure avec lui, de Käfig à Pixel.

Ces six interprètes d’exception, Mourad les a réunis dans Cartes Blanches, un spectacle qui raconte toute l’évolution du hip hop à travers leur parcours et surtout leur danse. Chacun d’entre eux a marqué de sa gestuelle singulière les étapes de cette histoire, a contribué à façonner ces créations qui ont marqué toute une génération. Le spectacle se déroule dans un salon d’inspiration baroque, en décalage avec l’ambiance hip hop convenue.

Yann Abidi, Rémi Autechaud, Kader Belmoktar, Brahim Bouchelaghem, Rachid Hamchaoui et Hafid Sour reviennent mettre en mouvement des instants de vie et la mémoire de leurs corps, dans une chorégraphie tout en nuances et en inten

 

 


 

Cités danse connexions #2


lundi 22 janvier à 21:00

mardi 23 janvier à 21:00

mercredi 24 janvier à 21:00

 

 

 

Second programme consacré à la house dance en solo et à la « danse-théâtre » libératrice de Bintou Dembélé.

Comment rester soi-même ? Comment vivre ensemble quand la résilience des individus est soumise à une tension maximale ? Telles sont les questions que met en scène le chorégraphe Ibrahim Sissoko dans Le Jardin des cris, à travers l’évolution d’un homme dont les sens se troublent, qui se tourne vers son espace intime, pour renaître de racines nouvelles.

Avec S/T/R/A/T/E/S-Quartet, Bintou Dembélé, pionnière du hip-hop, évoque les manques et les ruptures d’une histoire sans transmission, qui bouillonne en elle depuis longtemps. Percussion des pieds des danseuses, improvisations de jazz et polyphonies d’inspiration africaine amplifient la tension, tout en donnant naissance à des gestes d’une infinie délicatesse.

 

Le Jardin des cris
Chorégraphie Ibrahim Sissoko
 

S/T/R/A/T/E/S - Quartet
Chorégraphie Bintou Dembélé
 

 

 


 

25 ans de hip hop
Soirée anniversaire

 


vendredi 26 janvier à 21:00

samedi 27 janvier à 21:00

dimanche 28 janvier à 17:00

 

 

 

Vingt-cinq ans ! Voilà déjà un quart de siècle que le festival Suresnes cités danse a fait grimper le hip hop en haut de l’affiche pour qu’il y reste, tout en n’hésitant pas à faire exploser ses limites.

Car à « Suresnes », on breake sur Bach ou sur Haendel, on smurfe en couple et surtout on s’affranchit des codes et des préjugés. Résultat, une grande fête de la danse, orchestrée par le chorégraphe Farid Berki qui fait la part belle aux trois générations d’hommes et de femmes. Il déroule le tapis rouge à des improvisations inspirées de pièces qui ont marqué le Festival.

Un pan de l’évolution du hip hop qui se rejoue ici avec fougue et fraternité.

 


 

Elektrik

 

 


mardi 30 janvier à 21:00

mercredi 31 janvier à 21:00

 

 

On se souvient d’Elektro Kif, le spectacle d’une énergie à tout casser de Blanca Li, créé à Suresnes cités danse en 2010. Alliant fun, plaisir et bonne humeur, des lycéens survoltés passaient un cours de maths à la moulinette de l’électro.

On était époustouflé devant le talent de ces très jeunes danseurs, champions de concours, tous tombés dans le bain de l’électro à l’adolescence. Depuis le début de cette aventure, les anciens lycéens d’Elektro Kif sont devenus de jeunes adultes, des artistes fiers de partager leur danse et leur culture dans le monde entier. L’électro a conservé sa formidable puissance, son énergie vibrante, positive, tout en enrichissant son langage et le spectre de ses possibilités... En 2016, Blanca Li retrouve cette petite bande, le temps d’un film, Elektro Mathematrix, toujours aussi dynamique et plein d’humour.

Voilà qui lui donne le goût d’y revenir dans une nouvelle création, un cocktail survolté, drôle, lyrique, exubérant, et accessible à tous : Elektrik.

 


 

Quintette


samedi 3 février à 21:00

dimanche 4 février à 17:00

 

 

 

Jann Gallois aurait pu avoir une carrière toute tracée : musicienne comme ses parents, ou scientifique par ses études. Mais non.

Elle s’entiche du hip-hop et se forme en autodidacte sur le pavé, aidée par Thony Maskot. Puis, vite repérée par Suresnes cités danse, elle y crée ses trois premières chorégraphies toutes conçues à partir d’une idée centrale et dominante. P=mg qui pose à merveille le rapport à l’élévation et à la chute, Diagnostic F20.9 sur la schizophrénie qui renouvelle les codes du genre, et enfin Compact, étreinte chorégraphique aux imbrications sculpturales.

Pour Quintette, elle croise ses recherches chorégraphique et mathématique pour interroger notre capacité à vivre ensemble. Régie par une partition d’une précision extrême, elle explorera la mécanique de l’union et la désunion, conçue comme un cycle pour cinq danseurs.

Car la danse est pour elle avant tout une musique qui se regarde, un chant du corps visuel et graphique.

 

Chorégraphie et mise en scène Jann Gallois

 

 


 

Finding Now

 

 


vendredi 9 février à 21:00

samedi 10 février à 21:00

dimanche 11 février à 17:00

 

 

 

Depuis le succès de sa création Street Dance Club, le grand talent du chorégraphe Andrew Skeels est désormais reconnu en Europe et en Amérique.

Pour la seule saison prochaine, il va présenter trois nouvelles productions à Montréal, en tant qu’artiste associé aux Grands Ballets Canadiens, à Genève pour les ballets du Grand Théâtre et pour cette 26e édition du festival Suresnes cités danse. Après la création la saison dernière de son duo, Fleeting, si bouleversant, nous avons souhaité que le chorégraphe prolonge sa démarche sur une soirée entière. Avec Finding Now, croisant danse hip hop et musique baroque, Andrew Skeels s’attache cette fois au sentiment d’immédiateté, à l’instant présent, à ce moment miraculeux où les éléments entrent en résonance et conduisent à l’indicible. Les cinq danseurs hip hop sélectionnés – trois garçons et deux filles – breakers et danseurs debout, travailleront sur la gestuelle sophistiquée du chorégraphe, pour mieux signifier que hip hop et perfection technique riment avec tension et relâchement, délicatesse et intimité, équilibre et fragilité, émotion et beauté.

 

Chorégraphie Andrew Skeels

 

 

 


 
 
 
Théâtre de Suresnes Jean Vilar
16, place Stalingrad
92150 Suresnes
 
Navette gratuite au départ de Paris.
 
 
Plus d'informations et réservations :

Site par ID-Alizés / Design Pycna